Le journal d'une vie

Alia

Je regarde calmement mon bureau et ....<i>Le journal</i> d'Anne Frank, cette femme si forte, ce modèle de courage.
Elle souriait toujours alors que la mort la guettait et qu'elle le savait. J'avais la même détermination en fait, je voulais vivre mais surtout vivre HEUREUSE.
Le plus beau, c'est que j'ai réussi! Me voilà assise sur ma chaise de bureau à côté du livre d'ANNE FRANK alors que, selon certains, je devrais être à terre ou clouée au mur.
J'ai pris exemple sur elle. J'écris aussi, j'écris les horreurs de ma vie avec le sourire. Je l'ai toujours gardé d'ailleurs. Je relis aujourd'hui, soixante-dix ans après l'avoir découvert, quelques pages de son journal, me laissant guider par le hasard. Il est le témoin de ma propre vie. J'ai traversé tellement d'épreuves, les mots d'Anne Frank m'aident à me souvenir, ils me rappellent tout ce que j'ai vécu, détail par détail, étape après étape : mon frère, ma mère, le voyage, l'arrivée, les "parents" allemands, l'université, la Suisse, mes rires, mes pleurs, mes joies, mes peurs aussi. Mais je préfère les souvenirs heureux. Je ne prétends pas être un modèle, mais j'apprécie mes valeurs, les valeurs qui font que je suis devenue la femme que je suis aujourd'hui : la loyauté, la générosité, le souci d'aider son prochain....Toutes ces valeurs que j'aimerais que mon journal diffuse, pour mes enfants, pour tous les enfants d'aujourd'hui et de demain...<b></b><b> </b>
<b> </b>
<b><i>*******MON PAYSAGE D'ECRIRE*******</i></b><b></b>
<b> </b>
Je suis à mon bureau donc et dessus il y a mes affaires personnelles et électroniques, comme mon mac book avec lequel j'écris ce journal. Il y a aussi mon appareil photo, mon <i>canon</i>, avec lequel j'ai saisi la plupart de mes souvenirs ... Mon mac book est au centre de mon bureau qui se trouve dans une pièce isolée du reste de la maison, au deuxième étage. Sur celui-ci se trouve aussi un carnet, des cahiers, des livres, et bien sûr <i>Le journal</i> d'Anne Franck , dont je ne me séparerai jamais. Je me demande souvent ce que je serais devenue si je n'avais pas découvert son histoire.
Plus à gauche, dans un recoin de la pièce, se trouve une lampe que je n'allume que le soir car la lumière est présente toute la journée. Il y a aussi mon bouquet de roses dont les parfums m'inspirent. Cette pièce est mon refuge, mon coin cosy, avec mon chat, mes coussins, mon ordinateur, mes livres...les photos de mes enfants , de mon village .., mon téléphone enfin...Il y a là mon univers, <i>mon paysage d’écrire</i>.
En levant le regard, au-dessus de mon bureau, on peut voir quatre cadres photos posés sur le devant d'une étagère.
Un portrait
Un souvenir de fête
Un cliché d'école
Une trace de ma terre natale